L’agriculture aux alentours de Lyon

Autour de Lyon, la surface de terres cultivées s’élève à 10 000 hectares, ce qui représente environ 20% du territoire.

Si l’on s’intéresse à l’échelle régionale, alors ce ne sont pas moins de 35% des terres du Rhône Alpes qui sont des espaces de cultures, ce qui n’est pas négligeable. Malgré tout, comme aux alentours d’autres grandes villes françaises, les agriculteurs doivent se battre bec et ongles contre l’urbanisation pour conserver la diversité des cultures lyonnaises. En effet, au fil des ans, la métropole grignote de plus en plus d’hectares cultivables en s’étendant, et ce malgré la mise en place de certaines politiques de préservation.

On peut notamment citer la sanctuarisation de 9000 hectares de surface agricole par la Communauté urbaine de Lyon, permise par le PENAP (Protection des Espaces Naturels et Agricoles Périurbains). Jusqu’à 2016, ces terres étaient déclarées inconstructibles. Cette démarche permettait ainsi de conserver la majorité des espaces de cultures à Lyon et de préserver les différents types d’agricultures. Le Rhône Alpes est effectivement une région riche où on compte non seulement des vignobles mais aussi des vergers, et des espaces de cultures maraîchères. Depuis, d’autres politiques ont été appliquées.

Les types d’agriculture autour de Lyon

Beaucoup d’agriculteurs ont choisi de cultiver aux alentours de Lyon : la région a une politique agricole clémente et le climat est plus que propice à de nombreux types de cultures.

  • Les vignes dans le département du Rhône sont importantes au niveau culturel. C’est la première activité agricole du département et trois grands vignobles ont même une renommée importante. Bien entendu, la région du Beaujolais peut être évoquée (douze Appellations d’Origine Contrôlée), de même que les les Coteaux du Lyonnais, ces derniers ayant le label Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1984. Rien que dans le Beaujolais, pas loin de 19 000 hectares de terre sont consacrés à la culture des vignes. Dans cette région, on produit surtout du vin blanc de type chardonnay et du Gamay noir à jus blanc.
  • La production laitière est la deuxième activité agricole de la région : sept cent quatre-vingt-dix exploitations sont ainsi spécialisées dans le lait. Chaque année, ce sont deux cent millions de litres qui sont produits autour de Lyon, 80% desquels sont livrés à des entreprises laitières.
  • Les cultures maraîchères lyonnaises forment une ceinture verte autour de la métropole et dans le Val de Saône. Cent dix exploitations ont déclaré avoir le maraîchage et l’horticulture comme activité principale. De nombreux légumes sont cultivés mais certaines cultures sont des spécialités de la région, tels que le poireau Bleu de Solaize, le cardon de Vaulx en Velin ou encore le poivron d’Ampuis.
  • Les vergers aux alentours de Lyon sont également nombreux. Ils représentent 4400 hectares de terres au cumulé. La région est spécialisée dans les fruits rouges et c’est d’ailleurs la première productrice de cerises et de framboises en France. Il ne faut pas non oublier qu’il y a également bon nombre de pommiers, de poiriers, de pêchers et d’abricotiers. Le climat du Rhône Alpes permet en effet à tout type d’arbres fruitiers de se développer aisément.
Paysagiste à Lyon : jardin et potager