Solutions pour cultiver un potager en ville

Mieux manger, c’est devenu une priorité pour chacun.

C’est la raison pour laquelle, de plus en plus de personnes se laissent séduire à l’idée d’aménager un jardin potager. Pourtant, tout le monde n’a pas toujours la chance d’avoir un jardin à l’extérieur de sa maison. Ce genre de situation concerne surtout les personnes qui vivent en milieu urbain. En effet, faute d’espace, il est difficile d’aménager un jardin en ville. C’est difficile, mais pas irréalisable. Plusieurs alternatives peuvent s’offrir à vous si vous souhaitez cultiver un potager en ville. Retrouvez dans cet article les différentes astuces pour son potager en ville.

Comment avoir un potager en ville ?

Pour aménager un potager urbain, la technique la plus simple c’est d’opter pour la culture sur le toit. Vous aurez l’opportunité de bénéficier de nombreux avantages en optant pour cette technique innovante. Vous pourrez y aménager un potager en carré ou aussi bien cultiver en pot ou en bac et faire pousser une grande variété d’espèces selon vos préférences. Vous pouvez également utiliser des conteneurs sur des étagères si vous le souhaitez. La culture sur le toit de votre maison ou de votre immeuble vous donnera également l’opportunité de contribuer de façon significative à la préservation de l’environnement.

En effet, différentes espèces de légumes et de plantes de vous cultiver limitent l’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère et purifie l’air. Les plantes sont également de parfaits isolants acoustiques et vous permettent de profiter du confort dont vous aurez besoin.

Les jardins partagés

Pour pouvoir cultiver en ville, vous pourrez aussi opter pour la solution la plus simple : les jardins partagés. Les communes de chaque ville ayant pris comptent du fait que beaucoup de citoyens n’ont pas l’opportunité de bénéficier d’un jardin extérieur, ont mis à disposition des jardins locatifs. Le principe est simple : permettre à chacun de pouvoir louer un petit lopin de terre et planter les légumes dont ils ont besoin. Dans certaines communes à l’instar des jardins locatifs, de sont des jardins participatifs qui sont mis en place. Ce sont des espaces associatifs qui donnent aux habitants, l’opportunité de planter des fruits et légumes, puis partager les récoltes entre eux.

La culture horizontale

Vous avez certainement déjà entendu parler de la culture à l’horizontale hydroponique ? Non ? Il s’agit de cultiver des plantes en horizontale sur le mur ou le balcon. La mise au point de technique demande beaucoup de patience et surtout de l’imagination. Mais le rendu est excellent et permet à tous de bénéficier de bon légume. Le seul bémol, c’est que le choix des légumes à planter est très limité. De plus, le démarrage doit impérativement se faire en douceur.

Les techniques pour prendre soin d’un potager minimaliste

Si vous souhaitez mettre en place un potager urbain, sachez que l’entretien demande à la fois du temps et beaucoup d’attention. Si vous avez planté vos légumes sur le toit de votre maison ou de votre immeuble, pensez à surveiller l’humidité. Pour ce faire, la solution la plus adéquate est de mettre au point un système d’arrosage goutte à goutte. Ensuite, pensez à utiliser de l’engrais naturel et évitez surtout d’employer des pesticides et des herbicides. Pour des jardins associatifs, si vous êtes chargé de l’entretien, pensez à adapter les techniques d’arrosage adéquates. En été, n’arrosez le potager que pendant le début de soirée. En hiver, pensez à adopter la technique du paillage.

Pour en savoir plus :