Tout savoir sur les vignes

La vigne est un arbuste fruitier grimpant, avec des ramifications rampantes, dont on récolte les fruits, le fameux raisin, généralement à la fin de l’été.

Le travail de vignerons, c’est tout un art qu’ils se doivent de maîtriser afin d’obtenir chaque année de bonnes récoltes. Zoom sur les vignes.

Caractéristiques de la culture de la vigne

Dès que l’on parle de vignes, on pense immédiatement aux vins et à ses arômes exquis ! Mais avant d’arriver dans votre verre, le fameux vin est passé par toute une filière à commencer par les étapes de l’entretien de la vigne. Car sans entretien approprié, la vigne ne pourra pas donner la récolte escomptée et c’est pour cela que les vignerons, conscients de ce fait, se consacrent entièrement à leur activité en améliorant chaque année les astuces pour cultiver des vignes. Il en est ainsi de ceux qui cultivent les vignes dans le département du Rhône où les coteaux lyonnais, entre autres, sont réputés pour produire les raisins destinés à la fabrication des vins de grand renom mondial. Comme toutes espèces végétales qui exigent de l’entretien, la culture des vignes a ses propres caractéristiques.

Pour favoriser l’enracinement et la reprise, elles sont plantées durant l’automne de l’année en cours, pour une récolte à la fin de l’été ou au début de l’automne de l’année suivante. En effet, les jeunes plants ne survivent pas aux gelées d’hiver, ni aux chaleurs intenses d’été.

La vigne doit être cultivée dans une zone ensoleillée, mais à l’abri des vents forts. Les sols doivent être suffisamment drainés et calcaires, mais il ne devrait pas y avoir de flaques d’eau stagnantes qui favoriseraient l’apparition de champignons néfastes à sa croissance

Vous pouvez cultiver la vigne dans votre propre jardin, accostée à un mur ou un muret, d’autant plus que certaines variétés donnent des raisins, blancs ou rouges, directement consommables nature, frais et sucrés.

Les étapes de l’entretien de la vigne

L’entretien et le travail de vignerons consistent surtout à la taille, indispensable à la fructification et à une récolte à la fois de qualité et abondante. Les vignerons professionnels savent que la taille se fait généralement entre novembre et avril, période durant laquelle la vigne est en état de repos végétatif. La taille permet de maîtriser la pousse des lianes et d’éviter la prolifération des maladies, bref, elle permet le renouvellement de la vigne.

  • Taille de formation

Sur un cep, elle consiste à ne préserver que deux tiges pour laisser la place à deux jeunes pousses vigoureuses de se développer et à éliminer ainsi les autres petites pousses qui ne donneront que de minuscules grappes

  • Taille de fructification

Celle-ci consiste à éliminer les pousses inutiles sur le sarment en accordant plus de place aux bourgeons plus vigoureux. Le but en est d’obtenir des grappes de taille plus imposante.

Par ailleurs, le traitement de la vigne, intégré dans les étapes de l’entretien de la vigne, consiste, pour sa part, à lui épargner des maladies par l’application de fongicide en guise de traitement préventif. Il s’agit de pulvériser les feuilles dès le début du bourgeonnement à l’aide d’un produit appelé « bouillie bordelaise », très connu des vignerons professionnels et que ces derniers partagent volontiers avec vous dans les astuces pour cultiver des vignes.

Il faut savoir en effet, qu’outre les insectes nuisibles, la vigne peut être affectée par plusieurs maladies telles que le Mildiou qui se manifeste par l’apparition de tâches brunes sur les feuilles jusqu’à ce qu’elles pourrissent, l’oïdium qui dessèche les sarments et ratatine les fruits, ou encore l’érinose qui entame également les feuilles et les bourgeons.

Paysagiste à Lyon : jardin et potager