L’original potager vertical

Quand on habite dans un milieu urbain, il est rare d’avoir l’opportunité de bénéficier d’un jardin extérieur.

 

À la limite, nous disposons uniquement d’une terrasse et d’un balcon. Pourtant, cela n’empêche pas de se mettre à la culture d’un potager. En effet, de nombreuses cultures peuvent être facilement réalisées sur un espace réduit comme le potager vertical. Mais qu’est-ce que le potager vertical réellement ? Comment construire un potager vertical ? Est-il possible de réaliser un potager vertical soi-même ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

Zoom sur le potager vertical

Le potager vertical est une culture très en vogue aujourd’hui. Le principe consiste à planter des légumes et des plantes hors du sol, étage par étage. Si auparavant cette technique a été une meilleure alternative face au manque d’espace, aujourd’hui, elle est très tendance et est privilégiée même pour ceux qui disposent d’un grand jardin. Ceci est dû au fait qu’au niveau de l’esthétique, la forme géométrique du potager vertical offre du cachet à l’ensemble de la propriété. Il est toutefois essentiel de savoir que, même si le potager vertical est très pratique, la technique ne peut pas s’appliquer à tous les légumes étant donné que la culture ne se fait pas en profondeur. Il faudra également penser à trouver l’emplacement idéal qui soit bien ensoleillé et à proximité d’un point d’eau.

Les différents types de potager vertical

Les mini potagers ou potagers vertical sont réalisables de plusieurs façons. Vous pourrez adopter le style qui vous conviendra que ce soit pour :

  • Le potager en poches : comme son nom l’indique, il consiste à cultiver des légumes dans des poches. Vous pouvez même cultiver vos potagers dans des poches de pus de 2 m de haut sur l’intégralité de votre mur. Il est également possible de les aménager sur la rambarde de votre balcon.
  • Le potager sur palettes : en ce qui concerne le potager sur palettes, il s’agit de créer des meubles pour accessoiriser le potager. Faites quand même attention à utiliser une palette bien traitée sans produits chimiques. Sinon, les composants néfastes viendront s’imprégner dans vos légumes une fois qu’ils pousseront.
  • Le potager grimpant : au sens propre du terme, il s’agit de planter des légumes grimpants ou des légumes qui poussent en hauteur. À titre d’exemple, nous pouvons citer le haricot à rame, les pois et les tomates.
  • Le potager en pots : le principe est de cultiver vos légumes dans des pots en hauteur sur une structure que vous avez mis en place. Les pots, par rapport aux poches, sont très design. Faites quand même attention à l’arrosage. Optez pour le système de goutte-à-goutte afin d’éviter que vos pots ne se détériorent et s’abîme.

Les atouts du potager vertical

Il existe de nombreux atouts à opter pour ce genre de culture. D’abord, c’est l’alternative la plus efficace pour optimiser l’espace. Les légumes et les plantes auront, de ce fait, un meilleur aspect. Ensuite, c’est la solution la plus économique par rapport à un jardin potager étant donné qu’elle limite le gaspillage d’eau. Le potager vertical permet également de cultiver plusieurs variétés de légumes selon le choix et les préférences de chacun. Un autre avantage du potager vertical, c’est que la récolte peut se faire facilement et sans encombrement. Les légumes, une fois qu’ils auront poussé, seront à porter de main.

Paysagiste à Lyon : jardin et potager