Tout savoir sur les piscines à débordement

Concept originaire des pays d’Asie, la piscine à débordement est aujourd’hui synonyme de luxe et de bien-être qui invite au rêve.

Ce choix de piscine consiste en une piscine enterrée caractérisée par un ou plusieurs côtés qui permettent à l’eau de se déverser en toute sécurité dans un bac ou des goulottes spécialement conçues à cet effet. À ces critères s’ajoute un effet d’optique exceptionnel où le bord du bassin vient se joindre à la ligne d’horizon. Dans la plupart des cas, ce type de piscine est assez courant dans l’enceinte des établissements hôteliers de luxe et des espaces de bien-être, mais aujourd’hui, elle tend de plus en plus à se démocratiser chez les particuliers. En plus d’offrir des moments de loisirs et de bien-être en famille ou entre amis, la piscine à débordement apporte également une plus-value importante au bien immobilier. À titre indicatif, un investissement de 25 000 euros permet d’augmenter de 5 à 20 % la valeur de votre bien.

Deux types de piscines à débordement

La piscine à débordement se présente aujourd’hui sous deux formes distinctes. Parfait pour les sols en pente, le débordement cascade est sans doute le plus connu et le plus spectaculaire, car comme son nom l’indique, l’eau déborde du bassin par un ou plusieurs côtés et crée un effet de cascade avant d’être recueillie au niveau de la goulotte. En revanche, pour l’aménagement miroir, l’eau du bassin se dirige vers une grille spécifique installée au-dessus de la goulotte de récupération. Cette seconde version est plutôt recommandée pour les terrains plats.

Les équipements nécessaires

Pour fonctionner correctement, une piscine à débordement a besoin d’être équipée d’un certain nombre d’accessoires, à savoir :

  • une ou plusieurs pompes pour réguler le débit d’eau,
  • un système de filtration : pour filtrer les impuretés contenues dans l’eau de la piscine et la rendre plus propre,
  • des vannes anti-retour : pour arrêter le déversement de l’eau lorsque la pompe est en panne,
  • un bassin secondaire,
  • un dispositif d’injection de gaz carbonique : pour garantir l’équilibre du pH de l’eau.

Fonctionnement

Le fonctionnement de la piscine à débordement est relativement simple. Que ce soit sur un ou plusieurs côtés, l’eau déborde avant tout du bassin principal vers le bassin secondaire ou le bac tampon. Le principe de ce type de bassin est de supprimer la margelle afin de libérer l’eau vers les bacs ou les goulottes qui viennent remplacer les skimmers d’une piscine à la structure traditionnelle. Il faut tout de même savoir que le volume du bac de débordement doit être au moins égal à 10 % de celui du bassin principal pour éviter tout dysfonctionnement. L’eau sera alors filtrée et nettoyée lors de son passage au niveau du bac secondaire, avant d’être à nouveau rejetée dans le bassin principal. En choisissant de type de piscine, vous profiterez d’une eau nettement plus propre et exempte de toute impureté.

Quels inconvénients ?

Il faut savoir que l’aménagement d’une piscine à débordement est assez technique et contraignante que celle d’un bassin traditionnel. L’intervention d’un professionnel est assez souvent indispensable, non seulement pour évaluer la faisabilité du projet, mais également pour assurer que le bord du bassin s’intègre parfaitement dans la ligne d’horizon. Souvent difficile à trouver, le système de couverture reste obligatoire, sous peine d’exposer le propriétaire à une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros. Enfin, le débordement continu est susceptible de remettre en cause la qualité ainsi que la température constante de l’eau, d’où la nécessité d’installer une pompe à chaleur ou un système de chauffage ainsi qu’un régulateur automatique de pH.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire du site pour trouver un professionnel certifié dans l’aménagement ainsi que l’entretien des piscines à débordement.

Pour en savoir plus :